Comment apporter un regard bienveillant sur sa part d’ombre

Nous avons tous une part d’ombre. Une partie de nous que nous préférons garder à l’abri du regard des autres.

Le spectre est assez large. Nous pouvons y inclure :

  • nos peurs intérieures ayant une influence négative sur notre personnalité : la jalousie, l’agressivité ou l’égoïsme etc.
  • une habitude jugée néfaste : la tendance à la procrastination, le jugement d’autrui…
  • une consommation excessive de cigarettes, d’alcools etc.

La zone la plus opaque est probablement constituée de nos secrets personnels et familiaux qui peuvent nécessiter un suivi thérapeutique professionnel et dont il n’est pas question dans cet article.

Il arrive très souvent de préférer fermer les yeux sur nos propres zones d’ombre, faire semblant de ne pas les voir pour les laisser vivre. De s’y complaire, tout en se donnant bonne conscience : “c’est la dernière fois que…”,  “personne ne s’en rendra compte, “de toute façon, nul n’est parfait”.

Une tactique bien rodée, mais qui ne fait qu’accroître l’opacité de cette partie de nous-même qui nous rend malheureux.

Et si nous changions notre regard sur notre part d’ombre ?

Et si nous choisissions d’orienter le phare de notre partie la plus lumineuse vers elle ?

Après tout, nous allons passer toute notre vie avec nous-même, alors autant la rendre la plus agréable possible.

 

1. Mettre en lumière sa part d’ombre

La première étape est de reconnaître cette partie de toi que tu aimerais améliorer. Si par exemple tu es possessif envers ta compagne ou ton compagnon, la première chose à faire est de le reconnaitre. Ce n’est pas mal, c’est tout simplement une partie qui existe présentement en toi. Et puis partage avec quelqu’un d’autre le fait que tu sois possessif, laisse entrer la lumière dans cette partie ombragée.

 

2. Apprendre à voir dans le noir

Lorsque que tu es dans une situation où l’ombre prend le dessus et t’oppresse, ne cherche pas à la fuir. Fais une pause, reste avec elle. Reste avec la douleur qu’elle provoque en toi, observe comment elle se manifeste, sans porter de jugement. Puis enveloppe-là d’un regard nouveau, fait de douceur et de bienveillance.

 

3. Poser un interrupteur

Observe de quelle manière l’ombre s’est installée, de son élément déclencheur à la chaîne de réactions qu’elle a provoqué. Il est fort possible que ce schéma comporte des similitudes avec les fois précédentes. Pose cet interrupteur, cette alerte qui te permettra de remettre automatiquement un peu de lumière la prochaine fois qu’elle se manifestera. Avec de l’entraînement, tu sauras le faire de plus en plus rapidement et tu seras plus à-même de réagir en conscience.

 

4. Ta part d’ombre est une alliée

Il est important de ne pas la voir comme un défaut. Elle est une partie de toi qui est en souffrance et qui demande à être réunifiée avec toutes les autres.

Ainsi, chaque fois qu’elle émerge est un signal visant à montrer du doigt quelque chose en particulier qui ne va pas.

Alors remercie-la, elle est ton alliée qui te permet d’identifier la voie vers l’accomplissement de soi.

 

5. Bienveillance et gratitude

Inutile de t’acharner sur toi-même. Il est commun à tous les Hommes d’avoir des parties de soi que nous ne désirons pas. Lorsqu’elles se manifestent, ne soit pas trop dur à ton endroit, fais preuve de bienveillance.

Et quand tu réussis à y apporter un peu de lumière, réjouis-toi de la même façon, cultive la gratitude envers toi et la vie.

 

Bien sûr, il ne s’agit pas d’une thérapie, ces quelques conseils ne feront pas disparaître vos parts d’ombre.

J’espère néanmoins qu’ils vous permettront de les envisager d’une manière plus douce, en orientant vers elles tout ce qui brille en vous.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *