Brève Introduction Aux Différentes Pratiques de la Pleine Conscience


Cet article est le troisième de la série dédiée à la pratique de la Pleine Conscience. Je vous propose ici mes conseils et mon accompagnement pour l’implémenter dans votre routine quotidienne. Si les deux premiers articles vous ont échappé, je vous conseille chaleureusement de vous y reporter avant de lire celui-ci. Partie 1 : 6 Conseils pour Commencer à Méditer en Pleine Conscience Partie 2 : Comment Pratiquer La Pleine Conscience au Quotidien (partie 1 : bienfaits & motivation)


Dans ce troisième volet, je vous propose une brève introduction aux différentes possibilités qui s’offrent à vous pour pratiquer la méditation de Pleine Conscience.

Si la méditation de Pleine Conscience séduit, c’est parce qu’elle transcende toutes les croyances et démocratise une pratique encore souvent qualifiée d’ésotérique.

De nature universelle, la méditation de Pleine Conscience est accessible à tous, partout et à tout moment de la journée. Cette pluralité se retrouve ainsi dans le choix des possibilités qu’elle offre à ses pratiquants.

Nous pouvons distinguer deux approches différentes :

  • la méditation formelle : durant un laps de temps choisi et isolé des autres activités de la journée. Elle est davantage « codifiée » (position, posture, objet ou sans objet, etc.) et permet d’aller plus en profondeur dans votre pratique.
  • la méditation informelle : elle consiste à mettre plus de conscience dans une activité quotidienne. Accessible tout le temps, elle permet de se reconnecter à l’instant présent.

 

Les méditations “formelles”

Retrouvez tous mes conseils préalables à la pratique d’une méditation formelle ici.

Dans le cadre d’une méditation formelle, deux choix s’offrent à vous :

  • méditation guidée
  • méditation libre

La méditation guidée

Si, comme moi, vous commencez la méditation de Pleine Conscience sans trop savoir comment faire, un bon moyen pour commencer est de suivre une méditation guidée.

Avantages : impossible de se tromper et pas de question à se poser ! Il suffit de suivre les instructions que la douce voix vous transmet pour apprendre à calmer le flux de vos pensées.

Inconvénient : veillez néanmoins à bien choisir votre guide, celui dont la voix et le rythme vous conviennent le mieux.

Il est désormais très facile de trouver des méditations guidées sur Internet, via les applications ou sur YouTube notamment.

Pour les anglophones, Headspace est l’option parfaite. J’ai suivi la voix d’Andy Puddicombe pendant des années, cette app s’adresse aussi bien aux débutants qu’aux méditants plus confirmés.

En France, même si je ne l’ai jamais utilisée, Petit BamBou jouit d’une belle popularité. Insight Timer est très bien également.

Vous pouvez également vous procurer des méditations guidées par Christophe André.

Je précise qu’aucun de ces liens n’est sponsorisé.

La méditation libre

Cette fois, pas de voix pour vous guider, c’est à vous de parcourir votre propre chemin aux pays de la Pleine Conscience. Encore une fois, plusieurs possibilités s’offrent à vous, la liste ci-dessous est très loin d’être exhaustive :

Méditation assise : dans la position que vous aurez choisie et en adoptant une posture qui inspire le calme, prenez quelques minutes pour vous relier à votre respiration puis  à suivre son rythme. Remarquez les pensées, les émotions et les sensations qui viennent à vous avec ouverture, compassion et sans y apporter de jugement.

Méditation allongée : vous pouvez effectuer ce que l’on appelle un « body scan ». Allongé sur le dos, les paumes de la main vers le haut et en veillant à ne pas s’assoupir, scannez de votre attention toutes les parties de votre corps. Remarquez toutes les sensations qui se présentent à vous, qu’elles soient agréables ou désagréables, sans s’y attacher.

Manger en Pleine Conscience : il s’agit de manger à l’écoute de son corps et de ses sensations. De manger plus lentement, de savourer chaque bouchée, en remarquant les  odeurs, les goûts, les textures, la température, etc. de tous les ingrédients que vous ingurgitez. Manger en Pleine Conscience est fortement conseillé pour les personnes qui souhaitent perdre du poids.

Marcher en Pleine Conscience : là encore, il s’agit d’abord de ralentir, de prendre 3 grandes inspirations par le nez, trois expires par la bouche, et de porter son attention sur chacun de ses pas, du moment où le talon touche le sol au moment où les orteils le quittent. Pour vous aider à fixer votre attention dans votre corps, vous pouvez compter vos pas jusqu’à 30, puis recommencer.

 

Les méditations “informelles”

Comme je vous le disais plus haut, pratiquer une méditation informelle n’est autre que donner la primauté à votre conscience dans n’importe quelle activité du quotidien.

La méditation informelle présente à l’avantage d’être accessible aussi bien aux débutants en méditation qu’aux plus confirmés. Certains d’entre vous le font même déjà quelquefois sans le savoir !

Pour une personne submergée par le stress de la journée, elle est comme une rambarde d’escalier à laquelle s’accrocher. Un moment de respiration permettant d’appuyer sur le bouton pause afin de se relier à soi.

Pour une personne souhaitant mettre la Pleine Conscience au cœur de sa vie, elle est une formidable opportunité d’étendre sa pratique au-delà des frontières de la méditation formelle et d’être véritablement en pleine conscience pendant une durée plus longue chaque jour.

Quelques exemples ci-dessous (encore une fois, la liste est loin d’être exhaustive.) :

Sous la douche : portez votre attention sur les sensations de l’eau qui tombe sur votre peau. Remarquez la température, vos ressentis sur les différentes parties de votre corps, le bruit de l’eau qui sort du pommeau, qui vient rebondir sur votre peau, etc. Observez toutes les sensations qui s’offrent à vous.

En voiture : portez votre attention sur les parties de votre corps en contact avec le sol et siège, à vos mains posées sur le volant, à toutes les choses qui se présentent à votre vue et tous les bruits qui vous entourent.

À vos mouvements : lorsque vous vous levez d’une chaise ou d’un canapé, remarquez vos genoux qui se déplient, votre colonne vertébrale qui se relève; lorsque vous passez la main dans vos cheveux, remarquez les sensations que cela éveille en vous, le contact de votre main sur votre cuir chevelu, les cheveux qui passent au milieu de vos doigts, etc.

 

Tous les moments sont bons pour pratiquer la Pleine Conscience et cela est à la portée de tout le monde !

Il est bien entendu très compliqué de mettre en pratique l’intégralité des exemples listés ci-dessus au sein d’une même journée (quoique !), mais je vous invite à en choisir un ou deux, vos préférés. Mettez les en pratique dès aujourd’hui !

Vous pourrez rapidement en constater les effets sur votre stress, anxiété, rapport à la colère, à l’ennui, bref, tous les bienfaits déjà mentionnés ici.

Vous l’avez compris, la Pleine Conscience n’est donc pas une technique à proprement parler, elle est un véritable mode de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *