Comment retrouver le calme lorsque se réveillent les blessures du passé

 

Récemment, j’ai dû faire face à de fortes émotions négatives dont je pensais être libéré. Ce ne sont pas tant les émotions qui font mal, mais les blessures qu’elles réveillent. 

Je les avais pourtant affrontées les unes après les autres, essayé d’en tirer tous les enseignements. Pas de pansements, je voulais une guérison complète pour continuer à avancer sereinement.

Et je pensais sincèrement avoir réussi.

Alors, quand ces blessures se sont réveillées, je dois admettre que je me suis d’abord senti très vulnérable, presque impuissant. L’impression que cette vague d’émotions avait balayé tous mes efforts en quelques secondes, me laissant à la dérive dans une mer déchainée.

Très vite est venu le temps de l’incompréhension : “pourquoi mon esprit est-il ainsi tourmenté ?”. Rapidement suivi par celui de l’abattement. La sensation désagréable que ces blessures cristallisent autour d’elles (et donc autour de moi !) des émotions négatives qui m’empêchent non seulement d’avancer mais qui donnent l’impression de faire progressivement partie de ma personnalité.

Et puis le mental s’accélère, tout devient plus noir. Tout le monde est heureux, tout le monde sauf toi, seras-tu heureux un jour, retrouveras-tu ce doux sentiment de légèreté, tu en doutes. Le ciel s’obscurcit davantage, sentiment d’oppression, d’intense solitude, crise d’angoisse… Stop !

A ce moment précis, la tentation est grande de fuir. Il n’est pourtant jamais trop tard pour sortir la tête de l’eau !

1. Offre-toi une bulle d’oxygène

Installe-toi dans un endroit calme, où tu ne seras pas dérangé. Inspire fort par le nez et expire par la bouche 3 fois. Puis balaye ton corps de ton attention, en remarquant toutes les sensations actuellement présentes. Cela peut être des tensions, des raideurs, une chaleur etc. Prends le temps de les observer, sans les juger, reste un petit moment avec elles. Puis reviens de nouveau à ta respiration. Sens l’air qui entre dans tes narines, qui traverse ton corps avant d’en ressortir. Accorde-toi ces quelques instants pour retrouver un peu de sérénité.

2. Remarque que les vagues ne sont que les créations de ton mental

Confortablement installé dans le rythme de ta respiration, tu remarqueras que tes pensées reviendront très vite aux émotions négatives. C’est tout à fait naturel. Lorsque tu le remarques, note-le, et reviens aux sensations de ta respiration. Puis recommence. Ne les juge pas, regarde-les simplement aller et venir.

Faire cela te permettra de te détacher progressivement de tes émotions négatives, de t’offrir des bulles d’oxygène de plus en plus grandes et de calmer le flot d’émotions négatives qui t’entoure.

3. Construis ton propre radeau

Rappelle-toi que si tu ne peux pas contrôler le monde extérieur, tu peux tout à fait agir sur ce qui se passe à l’intérieur de toi. Une fois que tu prends conscience de cela, que tu poses cette intention positive, ta perspective change considérablement.

Construis ton propre radeau, celui qui t’apportera sécurité et stabilité. Rappelle-toi qui tu es profondément, des gens qui t’entourent et qui t’apprécient, de toutes les choses importantes pour toi.

 

4. Maintiens la barre

Il y a une personne très forte qui vit à l’intérieur de toi. Elle était capable d’imaginer le pire tout l’heure, mais elle est aussi capable d’imaginer le meilleur maintenant, contre toute logique.

Même dans les moments les plus difficiles, cette personne, toi, existe toujours.

Il y a toujours cette petite flamme qui brille à l’intérieur de toi. C’est elle qu’il faut entretenir et elle qui doit te diriger désormais.

 

Ici réside toute la beauté des souffrances de l’âme.

Affronter l’obscurité pour atteindre la lumière. Se dépouiller de ses peurs et de ses démons, c’est passer de l’ignorance à la connaissance, c’est se libérer des chaines du corps physique et du mental pour faire rayonner sa conscience.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Visit Us
Follow Me
Tweet